L’assurance emprunteur est-elle obligatoire ?

Publié le : 14 juin 20224 mins de lecture

Les établissements de crédit et les institutions financières doivent être rassurés des capacités de remboursement de ceux qui veulent contracter un prêt. Dans le cas contraire, ils prennent doute des particuliers et refusent d’emprunter aux tiers. Cette règle s’impose dans le but de ne pas prendre de risque lors de l’échéance de paiement. De ce fait, ces établissements requièrent différentes procédures afin de finaliser un contrat d’emprunt. L’une d’elles est d’avoir une assurance emprunteur.

Qu’est-ce-que l’assurance emprunteur ?

L’assurance emprunteur est une assurance qui prend une majorité de part dans la prise en charge de la totalité ou d’une partie seulement des échéances de remboursement ou du capital restant dû d’un emprunt dans le cas où une situation inattendue survienne. Ces situations sont en général définies tel le décès du particulier, l’Incapacité Temporaire de Travail (ITT), l’invalidité perpétuelle, la perte en totalité et de manière irréversible de l’autonomie du particulier et la mise en chômage. Dans tous les cas, il faut que le particulier ait un revenu sûr ou une activité professionnelle.

De quelle manière l’assurance pourrait-être contracté ?

Dans un premier temps, la personne qui veut la contracter doit être pleinement stable de mentalité, puisqu’elle va remplir un questionnaire de santé ou déclarer son état de santé. Cela va permettre aux établissements concernés d’évaluer la capacité de remboursement de la personne.

En effet, si le contractant est malade, les organismes d’assurance décideront à travers la réponse du contractant s’ils vont donner une assurance en entier ou seulement en partie, ou encore hausser le tarif. Cependant, dans une situation où l’état de la personne est précaire, les établissements financiers jugeront une faible capacité venant d’elle. Alors, ils procèdent à une étude de cas particulier afin de savoir si le particulier arrivera à payer lors de l’échéance de remboursement.

Les protections apportées par l’assurance emprunteur lors d’une situation sinistre

Il faut savoir que ce genre de contrat couvre les situations difficiles dont le contractant fait face. Comme exemple, concernant le décès qui est une des garanties en perpétuelle vigueur. Néanmoins, il y a une condition qu’à un certain seul d’âge, la couverture en cas de décès ne peut être contractée. Dans le cas où le décès surviendrait, l’assureur doit un versement du capital restant dû au prêteur, le jour du décès de ce dernier.

Il faut savoir que chaque situation à son propre gage lorsque le prêteur est dedans. La perte d’emploi aussi engendre une assurance importante, puisque le chômeur bénéficie d’une indemnisation pour le prêteur. Mais la condition se pose sur le fait que le contrat d’assurance a une limite à cet effet. Dans toutes les situations, l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire.

Plan du site